À Charleville, les poètes font le printemps

Dans la ville de Rimbaud, on ne peut que saluer la bonne nouvelle : après un an de doutes sur son avenir, le Printemps des poètes est parvenu à surmonter ses difficultés financières et l’événement aura bien lieu cette année. Mais que nous réserve cette édition 2014 ?

musee-rimbaud

Au cœur des arts

affiche-printemps-des-poetes160 ans après sa naissance, Arthur Rimbaud est toujours à l’honneur, grâce à la très belle affiche du Printemps des poètes signée Ernest Pignon Ernest. Un plasticien qui rend hommage à un poète, c’est précisément le thème du Printemps de cette année, qui veut remettre la poésie “Au cœur des arts”.

Car cette forme littéraire à la fois pérenne et insaisissable, qui traverse le temps sans cesser d’évoluer, est bien, comme le rappelle le programme du Printemps, le « moteur secret ou le point d’appui de la création dans les arts plastiques, la photographie, la composition musicale, le court-métrage cinématographique, la vidéo, voire le cirque… [...]. Ni au-dessus ni à côté, la poésie est au cœur de toute aventure artistique.»

Transversale et pluridisciplinaire, l’édition 2014 revendique donc son ouverture à toutes les formes artistiques et invitera un large public à découvrir la poésie à travers la peinture, la bande dessinée, le théâtre, le conte, la marionnette ou encore la musique.

Les temps forts à Charleville-Mézières

poesie-graphiqueVous connaissez sans doute le «roman graphique», qui marie la BD à la littérature, mais peut-être moins les «poèmes graphiques». Il ne s’agit pas ici des calligrammes d’Apollinaire ou de la poésie typographique de Mallarmé, mais bien des rapports entre bande dessinée et poésie, que vont explorer les artistes Bernardo Cinquetti (poète et scénariste) et Vittorio Bustaffa (peintre et dessinateur), en résidence dans notre ville du 17 mars au 7 avril. Leur collaboration donnera lieu à une exposition intitulée «Poésie graphique des Ardennes» et à une rencontre avec le public carolomacérien.

contes-du-patapluieCar si la poésie est au cœur des arts, c’est bien le public qui est au cœur du festival, et toute la ville qui s’habille aux couleurs de la poésie — vous pourrez d’ailleurs la redécouvrir sur les traces de Rimbaud avec l’Association internationale des amis de Rimbaud (le 22 mars), qui propose aussi une escapade (poétique) à Bruxelles (le 23 mars). Autre temps fort du festival, le petit coin de paradis de la compagnie Les Mots du Vent, qui vous accueillera sous ses Contes du parapluie place Ducale, le 15 mars.

gil-scott-heronEt s’il pleut vraiment, vous vous réfugierez à l’auditorium de la médiathèque Voyelles, qui propose une conférence sur la poésie politique du grand musicien et écrivain Gil Scott Heron, disparu en 2011. Et puis à tout seigneur, tout honneur, c’est à Rimbaud que reviendra celui de clore le festival, avec la pièce Rimbaud l’Africain proposée par la compagnie des Petits Champs, qui nous fera voyager de Charlevilles-Mézières à Addis-Abeba — avec un peu de chance on croisera aussi quelques hirondelles rentrant au bercail.

On ne va pas vous faire tout l’inventaire (à la Prévert) des belles surprises que nous réserve le festival, mais n’hésitez pas à aller consulter le programme pour vous offrir un avant-goût de printemps au cœur de l’hiver !

Le Printemps des poètes, du 8 au 23 mars 2014, programme à télécharger ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>